Actualités

30 avril 2018

Rappel : le CP souhaite le maintien des élections scolaires

Résolution unanime du mardi 6 février 2018

Le Comité de parents de la CSDM ne veut pas le report des prochaines élection scolaires de novembre 2018

[Document PDF communiqué aux médias]

En réponse à l’annonce du ministre de l’Éducation, monsieur Sébastien Proulx, qui envisage de reporter la date du prochain scrutin scolaire en 2020, le Comité de parents de la Commission scolaire de Montréal (CSDM) tient à rappeler que ses membres ont réclamé à l’unanimité, en février dernier, le maintien des élections scolaires prévues le dimanche 4 novembre 2018.

Citant le ministre, qui s’est engagé à n’agir que s’il obtient l’accord unanime des partis représentés à l’Assemblée nationale, le président du Comité de parents, monsieur Sylvain P. Caron, suggère que ce refus clair du Comité de parents de la CSDM montre bien qu’il n’y a pas de consensus au Québec sur le report des élections scolaires : le gouvernement ne peut donc pas légitimement retirer aux parents et à l’électorat québécois ce droit démocratique fondamental.

« En février, nous avons invité le ministre Proulx à consulter les structures parentales afin de réfléchir ensemble sur l’état de notre démocratie scolaire, et nous sommes toujours disponibles pour le faire », explique-t-il. « Il y a certainement des aménagements à mettre en place pour faciliter la participation électorale, le jumelage avec les élections municipales en fait partie. Mais reporter les élections en 2020, et allonger le mandat actuel des élus scolaires, comme cela a été fait dans le dernier mandat, de 2007 à 2014, ça ne fait rien pour promouvoir une vie démocratique saine pour nos institutions publiques scolaires », affirme monsieur Caron.

« Une élection, ça demeure le meilleur moment pour débattre des enjeux qui touchent nos milieux. Ce sera le cas pendant le prochain scrutin provincial, où l’éducation sera enfin un sujet central de la campagne électorale ! De la même façon, nous jugeons que les enjeux spécifiques à la région métropolitaine — la surpopulation et la vétusté de nos établissements scolaires, le calcul des prévisions démographiques liés à l’immigration et aux projets résidentiels, les agrandissements et les constructions de nouvelles écoles, etc. — méritent que les électrices et les électeurs les abordent aussi là où ça compte, dans notre commission scolaire. »

Le président du Comité de parents de la CSDM conclut en invitant tous les organismes de parents qui partagent les mêmes préoccupations de porter ce message sans tarder aux parlementaires, à Québec, avant que soit déposé un projet de loi pour voter le report des élections scolaires.

SOURCE :

« Pour le maintien des élections scolaires à l’automne 2018 », résolution adoptée à l’unanimité, le mardi 6 février 2018, par le Comité de parents de la CSDM :

[Document PDF]

Scroll to top